Fiche pratique sur l’escalade

L’escalade est une activité sportive qui se pratique en montagne en plein air (même si c’est aussi de plus en plus possible de le faire dans des salles d’escalades en ville). Elle est également connu sous l’appellation de « grimpe » et autrefois cette pratique était communément appelée varappe.

Selon le principe, l’escalade en montagne consiste à progresser en hauteur, le long d’une paroi, dans le but d’atteindre le sommet d’une montagne. Le chemin suivi par le grimpeur s’appelle la voie. Tout au long de son parcours, il sera aidé par un équipement visant premièrement à assurer sa sécurité.

Origine de l’escalade

A l’origine, l’escalade n’était pas considérée comme une activité de loisir. Jusqu’en 1885, c’était simplement un moyen de se déplacer et d’accéder aux espaces en hauteur pour bénéficier d’un meilleur champ de vision et/ ou se protéger contre les dangers éventuels. Dans la préhistoire, l’escalade était pratiquée par les hommes uniquement. Ils recherchaient des endroits sûrs pour se protéger des attaques d’animaux sauvages. C’est ainsi que certains hommes (et particulièrement les chinois) ont développés des aptitudes de grimpeurs exceptionnelles. Mais peu à peu, cette activité visant à se protéger est devenue une distraction, et progressivement un sport à part entière.

Comment se pratique l‘escalade en montage ?

Pour escalader une chaine de montagne, il faudra développer des facultés permettant de se déplacer de façon perpendiculaire, à la seule force de ses bras et de ses jambes.

Il existe différentes techniques de progression :

  • La grimpe en tête : au cours de laquelle le premier grimpeur relie la corde aux points d’assurage au fur et à mesure de son ascension
  • L’escalade en corde tendue : où la progression de tous les grimpeurs est simultanée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *