Les 5 meilleures pistes noires de ski en France

Si vous avez derrière vous une longue pratique du ski alpin, et un excellent niveau dans cette discipline sportive, vous recherchez probablement dans les massifs français, des pistes vous offrant des descentes mémorables. À cet égard, certaines pistes noires, souvent célèbres, valent vraiment le détour. Terre.tv a établi une liste des plus prestigieuses. Découvrons ensemble ce top 5.

Le Tunnel à l’Alpe d’Huez

Cette piste noire est à la fois très technique et aussi des plus insolites. Elle débute en effet à plus de 3300 mètres. Peu après le départ, le skieur emprunte un tunnel rocheux long de 200 mètres, qui traverse la montagne. C’est cette particularité qui a donné son nom à la piste.

À la sortie du tunnel, préparez-vous à une descente très pentue. Le dénivelé est en effet de 2205 mètres. Mieux vaut donc rester prudent et ne pas prendre trop de vitesse dès le départ.

La difficulté spécifique cette piste s’explique également par le périlleux champ de bosses qui demande, pour être traversé sans dommage, beaucoup de dextérité. Certains connaisseurs voient dans ce parcours la piste la plus difficile d’Europe.

Le Grand Couloir à Courchevel

Cette piste noire débute à 2700 mètres. Elle comprend de nombreuses difficultés et ne s’adresse qu’aux skieurs les plus chevronnés. Ils devront en effet s’élancer sur une pente très raide, avec un final à 85%, et jalonnée, à certains endroits, de bosses qu’il faut savoir aborder avec une technique consommée. À noter également que l’arête de départ est assez étroite.

La piste fait 630 mètres en tout. Peu fréquentée, étant donné sa difficulté, elle offre, du moins si vous avez le temps de l’admirer, une vue exceptionnelle sur le paysage environnant.

En tous cas, cette piste est reconnue comme la plus difficile du domaine des 3 Vallées, immense domaine skiable, sur le territoire duquel se trouvent les stations de ski de Courchevel, Méribel ou Les Ménuires.

Le Pas de Chavanette à Avoriaz

Cette piste noire, située entre la France et la Suisse, est l’une des plus raides que vous puissiez trouver. En effet, la pente avoisine parfois les 90%. C’est cette particularité qui lui a valu le surnom de « Mur suisse ».

La piste se situe à plus de 2100 mètres d’altitude. Elle a 1300 mètres de long, pour un dénivelé de 331 mètres. Certains passages ont une inclinaison assez vertigineuse. D’autres comprennent des bosses assez difficiles à négocier. Certaines dépassent un mètre de hauteur.

Cette piste d’une difficulté extrême n’est donc accessible qu’aux skieurs les plus aguerris. Pour l’affronter, il faut à la fois posséder une technique parfaite et une excellente condition physique.

La Sarenne à l’Alpe d’Huez

La Sarenne est connue des skieurs. C’est en effet la plus longue piste noire d’Europe. De fait, elle se déroule sur pas moins de 18 kilomètres de long, pour un dénivelé de 1800 mètres.

Outre l’intérêt même de la descente, et la longue balade qu’elle offre, la Sarenne permet de découvrir, si on l’emprunte, de magnifiques paysages. Cette contemplation commence dès le départ, à 3300 mètres d’altitude.

De là, vous profitez d’un magnifique panorama sur les Alpes, avec, dans votre champ de vision, la barre des Écrins, le Mont Blanc et une échappée vers l’Italie. Vous aurez le temps, durant les 40 minutes de la descente, d’admirer le paysage.

D’un point de vue technique, la piste est sans doute moins difficile que d’autres, avec sa succession de pentes et de plats.

La Grave aux Deux Alpes

La particularité de cette piste noire, située au pied de la Meije, dans l’Oisans, est de faire partie d’un domaine skiable hors-pistes.

Comme la piste n’est pas balisée, et que les risques d’avalanche sont toujours présents, il faut vous faire accompagner d’un guide de haute montagne, qui connaisse parfaitement l’endroit. Il vous conduira loin des couloirs d’avalanches et saura éviter les crevasses. Pensez aussi à vous équiper d’un matériel spécifique, adapté à la pratique du hors-pistes.

Cette descente est sans doute l’un des parcours hors-pistes les plus fameux des Alpes. La piste commence à 3200 mètres d’altitude et vous fait découvrir, au fur et à mesure de la descente, des paysages qui valent vraiment le détour.

Vous devrez affronter des difficultés spécifiques au hors-pistes, comme la neige non damée ou les amas qu’en forme le vent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *