Comment faire l’ascension du Mont Fuji au Japon ?

Si le Japon est considéré aujourd’hui comme une destination touristique de choix, c’est certainement en raison de la culture du pays mais aussi du grand nombre de massifs montagneux japonais que l’on y trouve, le Mont Fuji étant l’un des plus populaires. Le Fujiyama est d’ailleurs tout un symbole au Japon et est très connu dans tout le monde entier.

L’ascension du Mont Fuji est une activité touristique à laquelle se livrent de plus en plus de visiteurs. Mais il est important que vous sachiez que malgré les idées reçues, c’est une activité particulièrement ardue, dont la pratique exige une forme physique excellente.

Dans le but d’éviter ou du moins de limiter les incidents qui surviennent tous les ans au cours de cette randonnée pédestre, nous vous dévoilons quelques conseils et astuces pour faire l’ascension du mont Fuji en toute sérénité et devenir un vrai alpiniste !

Avoir une bonne condition physique

L’ascension du Mont Fuji et devenue une activité de plus en plus populaire. En effet, pour certains touristes, il est hors de question de visiter le Japon sans pratiquer cette activité phare. Cependant, il faut savoir que si l’ascension du Mont est une activité possible pour tous (jeunes ou moins jeunes, hommes et femmes…), il est important de préciser qu’une bonne préparation physique préalable est importante pour que l’activité se déroule sans encombres et sans risques.

Si vous n’avez pas l’habitude de faire de l’alpinisme voir même de la randonnée en montage, ou si vous n’êtes pas quelqu’un de très sportif, alors vous ferez mieux de vous préparer avant de vous lancer dans une telle aventure. Il est très fréquent de rencontrer des randonneurs qui rebroussent chemin à la moitié du parcours et d’autres qui sont victimes de malaises les obligeant à renoncer.

Si vous êtes dotés d’une excellente forme physique, alors l’ascension du Mont Fuji sera pour vous une simple partie de plaisir. A défaut, vous ferez mieux de vous abstenir, surtout si vous avez des problèmes de santé (difficultés respiratoires, rhumatisme, etc.) ou tout simplement le mal des montagnes.

Savoir quand s’y rendre

Pour que cette activité se déroule de la meilleure des manières pour vous, vous devez vous y rendre à la bonne période de l’année. La meilleure saison pour faire l’ascension du Mont Fuji est pendant l’été, c’est-à-dire entre les mois de juillet et aout. Pendant cette période, le climat est propice et les risques sont moindres. Mais si vous avez le gout de l’aventure et que vous souhaitez escalader le Mont au cours d’une autre saison, alors vous devez disposer d’un équipement spécifique et une préparation plus intense sera alors requise.

Nous vous recommandons quoi qu’il arrive de vous faire accompagner d’un guide qui vous dira comment avancer et saura vous aider en cas de problème.

Vous l’avez compris, l’escalade du Mont Fuji est une activité de loisir très en vue en ce moment. Mais pour qu’elle soit faite dans de bonnes conditions, vous devez être en pleine forme physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *