Le trail en montagne : une pratique ouverte à tous

Si la pratique de la course à pied est de plus en plus populaire en France (D’après une étude réalisée par BVA pour Union sport & cycle, ce sont 13,5 millions de Français de 18 ans ou plus disent avoir couru au moins une fois durant les douze derniers mois), le trail demeure une pratique plus inusuelle. Mais de quoi parle-t-on au juste ? N’aurait-on pas tendance à confondre la trail, l’ultra trail et le running ?

Qu’est-ce que le trail running ?

Trail est l’abréviation de l’anglicisme trail running. Ce type de course à pied répond à une définition précise suggérée par l’International Trail Running Association (ITRA) : il s’agit d’une course à pied pratiquée dans un environnement naturel, comptant moins de 20 % du parcours sur route, et d’une distance inférieure à 42 kms, soit la distance d’un marathon. Si le parcours fait moins de 21 kms, on a plutôt tendance à décrire le parcours comme une course nature. Et si, à l’inverse, le parcours est supérieur à 42 kms, on considère qu’il s’agit d’un ultra-trail. En résumé, un trail est une course d’endurance dans un environnement naturel avec un sol composé d’irrégularité, voire un dénivelé. A ce titre, il est fréquent de le pratiquer en montagne ou dans un environnement vallonné.

Le trail est une pratique qui compte aujourd’hui environ 8 millions de pratiquants en Europe. En dehors d’un contexte de compétition, ce sport est ouvert à tous. Il n’est pas nécessaire d’habiter à la montagne pour trouver un sentier avec un peu de dénivelé pour aller courir quelques kilomètres.

Après l’initiation, la compet’

Si vous commencez à pratiquer régulièrement la trail, il est possible que vous deveniez vite accro à ce sport qui allie les bénéfices d’un sport d’endurance et le bonheur de pouvoir courir dans des environnements naturels, aux décors apaisants ou totalement grandioses si on a la chance de pouvoir courir dans des lieux exceptionnels.

Alors quelles sont les compétitions les plus prisées, les plus incontournables à découvrir ?

Pour ceux qui veulent profiter de la course pour découvrir des décors incroyables, nous vous conseillons le Tor des Géants, où vous pourrez admirer le Val d’Aoste, la fameuse 6000D à la Plagne, ou encore le Run In Mont Saint Michel où plusieurs courses sont organisées durant les quelques jours de compétition. La SaintéLyon, un des rendez-vous les plus mythiques, ou l’EcoTrail de Paris pour un parcours nature en milieu urbain, il existe des dizaines de trails en France.

Si après quelques compétitions, vous continuez à progresser et que vous commencez à trouver les parcours de moins de 42 kms un peu juste pour vos capacités, qu’à cela ne tienne, il existe des courses à la hauteur de vos ambitions, les ultra-trails. Là, ce ne rigole plus du tout ! Ces courses ne sont réservées qu’à des athlètes entrainés.

Parmi les plus célèbres, on peut citer l’UTMB (Ultra Trail du Mont Blanc) ou la Diagonale des Fous qui se déroule sur l’île de la Réunion.

Top 3 des chaussures running pour pratiquer le trail

Si l’entrainement physique et la force mentale sont des critères importants pour participer et surtout terminer un trail ou un ultra-trail, le matériel est aussi primordial. Et en running, c’est simple, les chaussures (et les chaussettes !) constituent l’essentiel du matériel technique.

Une des premières questions que l’on pose est celle du prix à mettre dans ses chaussures. En effet, certaines paires de chaussures de trail peuvent vite très chères. Bonne nouvelle ! Il n’est pas forcément nécessaire de mettre plus de 200 ou 250 euros dans une paire de trail running.

Choisir sa paire de chaussures en fonction de ses habitudes

Le premier conseil concerne la forme des chaussures. Pour la choisir, il est important de prendre en compte ses propres habitudes, son expérience et de sa foulée. Si vous avez toujours eu l’occasion de marcher pieds nus, d’utiliser des baskets très fines ou des tongs, avec très peu de semelles, alors, vous devrez privilégier les paires de chaussures minimalistes comme les FiveFingers de Vibram. A l’inverse, si vous n’avez jamais porté que des grosses chaussures comme des chaussures de skate, des chaussures de sécurité ou autre, il vous faudra une paire avec plus de matière, une semelle plus épaisse, plus d’amorti et un drop plus important.

Le choix des experts

Pour constituer notre top3, nous avons fait confiance à des coureurs confirmés comme Anaïs de Peps’n’Coach, qui a eu déjà l’occasion de publier son top3 des chaussures trail sur son blog. Elle conseille plutôt les Salomon Speedcross 4 W et les Sportiva Ultra Raptor Gore-Tex M. A l’inverse, François de La planète Trail, la chaine Youtube, ne s’est jamais senti à l’aise avec une paire de Salaomon aux pieds. Lui conseille plutôt la marque Hoka et sa série Speedgoat. Il conseille de ne jamais changer de marque une fois qu’on a trouvé son bonheur.

Les chaussures de running, c’est avant tout une question de sensation. N’hésitez pas à chercher votre bonheur chez des marques comme Saucony, Nike ou encore Cimalp.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *